Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes contes de fées

L'info-largage

Publié le 30 Août 2019 par BengiBerte in Conseils aux jeunes auteur(e)s

 

Bonjour! Aujourd’hui, j’aimerais parler d’une erreur que les personnes qui débutent dans l’écriture de fictions font souvent. Ça s’appelle l’info-largage (ou largage d’informations, ou parachutage d’infos, ou info-dumping) et cela se produit quand on introduit beaucoup trop d’informations ou de descriptions à un endroit où cela n’est pas approprié.

 

Voici un exemple:

 

Magali se retourna et partit en courant. Elle avait à peine eu le temps d’apercevoir son poursuivant. Il mesurait presque deux mètres, portait des chaussures bien cirées, un pantalon marron et un tee-shirt rouge trop grand. Brun, mal rasé, avec des yeux noirs perçants, un visage très rond et une petite cicatrice sur la joue gauche, il la fixait d’un regard furieux. Elle souhaitait désespérément lui échapper.

 

Le problème? Si Magali a à peine eu le temps d’apercevoir son poursuivant, elle ne peut pas le décrire avec autant de détails, à moins que son cerveau ne fonctionne de façon très spéciale, auquel cas il faut le préciser dans le texte. En outre, une personne qui se sauve en courant pense rarement à tous les détails vestimentaires de la personne qui lui court après : la priorité, c’est toujours de s’échapper. Cette séquence, qui est censée être une scène d’action, est incroyablement ralentie par cette surcharge d’informations.

 

Voici une réécriture :

 

Magali se retourna et partit en courant. Elle avait à peine eu le temps d’apercevoir son poursuivant : tout ce qu’elle avait vu, c’était qu’il était très grand et qu’il portait du rouge. Elle souhaitait désespérément lui échapper.

 

Voilà. Pas la peine d’en faire trop. Si certains éléments de la description sont importants dans l’intrigue, par exemple si on est dans un univers où seules certaines personnes cirent leurs chaussures, on pourra toujours les mentionner plus tard, quand ça aura du sens et/ou quand Magali aura de bonnes raisons de les remarquer.

 

Bonne écriture. :)

Commenter cet article